Quand et comment arroser les arbres ?

Fleurs de Cercis siliquastrum

fleurs de la Cercis siliquastrum , un arbre qui demande un arrosage régulier.

Les arbres sont des plantes qui reçoivent généralement soit beaucoup plus d'eau qu'elles n'en ont besoin, soit au contraire moins. Et la vérité est que la question de l'irrigation est l'une des plus compliquées à contrôler, surtout si les spécimens sont dans le sol, car dans ces conditions, il est presque impossible de savoir avec une certitude absolue si les racines sont suffisamment hydratées ou non.

Par conséquent, cette fois, je vous pose la question suivante : Savez-vous quand et comment arroser les arbres ? Si vous ne connaissez pas la réponse, ou si vous avez des doutes, ne vous inquiétez pas, je vais la résoudre pour vous ci-dessous 🙂 .

Tous les arbres n'ont pas besoin de la même quantité d'eau

Brachychiton rupestris

Brachychiton rupestris, un arbre très résistant à la sécheresse. // Image provenant de Flickr/Louisa Billeter

Et c'est la première chose à savoir. Heureusement, nous vivons sur une planète où il y a une diversité de climats, une diversité de sols et d'habitats, ce qui signifie que il existe un nombre important d'espèces d'arbres qui vivent dans des zones aux conditions disparates: certains vivent dans des régions où la pluie est si rare et le soleil si fort que la terre s'assèche rapidement ; d'autres, cependant, se sont adaptés pour vivre dans des endroits où les pluies sont très abondantes et la température est toujours chaude ;... et entre ces deux extrêmes, il existe de nombreux autres scénarios ou habitats.

Pour cette raison, lorsque nous allons acheter un arbre pour le jardin ou pour le faire pousser en pot, il faut trouver d'où ça vient, car les soins qu'il a reçus jusqu'à ce moment ne sont pas toujours adéquats. Pour vous donner une idée de ce que je dis, parlons de Brachychiton populneus, un arbre à feuilles persistantes originaire d'Australie plutôt sèche, et de la Persea americana (avocat), un arbre à feuilles persistantes qui vit dans le centre et l'est du Mexique et du Guatemala.

Alors que le premier est très résistant à la sécheresse (j'en ai deux dans le jardin et je ne les arrose jamais, et ils tombent d'environ 350 mm par an), l'avocatier a besoin d'être arrosé très souvent, car dans son habitat naturel, il se situe entre 800 et 2000 mm chaque année.

Alors quand et comment arroser les arbres ?

Ginkgo biloba

El Ginkgo biloba C'est un arbre qui a besoin d'arrosages fréquents. // Image provenant de Wikimedia/SEWilco

Arbres en pot

Si vous cultivez des arbres en pots, il ne sera vraiment pas très difficile de contrôler l'arrosage ; pas en vain, il vous suffit de verser de l'eau jusqu'à ce que vous la voyiez sortir des trous de drainage, laissant le substrat imbibé. Dans le cas où vous voyez que le précieux liquide va sur les côtés, c'est-à-dire entre ce qui est le substrat et le pot, vous devez placer ledit pot dans une bassine avec de l'eau, car cela se produit parce que la terre est si sèche qu'elle devient un "bloquer".

La fréquence d'arrosage variera beaucoup selon la saison dans laquelle vous vous trouvez, donc j'aime toujours conseiller la même chose : vérifiez l'humidité du sol, par exemple en pesant le pot une fois arrosé et à nouveau après quelques jours. , ou avec le bâton classique, qui sortira avec beaucoup de terre attachée s'il est encore humide.

Arbres dans le jardin

Si vous avez des arbres plantés dans le jardin, les choses se compliquent. Comment savoir quand les arroser ? Et combien d'eau faut-il ajouter ? Eh bien, cela dépend de leur taille. Et c'est que si vous avez déjà lu ou entendu dire que la surface occupée par son système racinaire coïncide plus ou moins avec la taille de sa couronne... ce n'est pas vrai, mais c'est un fait qui peut vous aider.

Pour mieux comprendre ce sujet et éviter les problèmes, il faut savoir que, grosso modo, il existe deux types de racines d'arbre : l'une est celle qui pivote, qui est la plus épaisse de toutes et celle qui sert d'ancre, et d'autres plus fines ce sont les racines dites secondaires et qui remplissent la fonction de chercher et d'absorber l'eau. Celui qui pivote pousse vers le bas, mais il reste généralement dans les premiers 60-70 cm à l'intérieur des terres, les autres, par contre, poussent beaucoup (beaucoup, dans le cas d'arbres comme le Ficus ou le Fraxinus, qui peuvent atteindre une dizaine de mètres de long voire plus).

Ainsi, quand on arrose il faut verser beaucoup d'eau, pour qu'il atteigne toutes les racines. En général, si les plantes mesurent deux mètres de haut, dix litres peuvent suffire ; En revanche, s'ils mesurent quatre mètres ou plus, dix litres, il est normal qu'ils goûtent peu 🙂 .

Compte tenu de tout cela, nous pouvons vérifier l'humidité du sol avec des humidimètres numériques, qui, une fois introduit dans le sol, nous dira à quel point il est humide, ou une méthode que j'aime personnellement plus parce que je la trouve plus fiable est celle de creuser environ quatre pouces à côté de la plante. Cela peut sembler peu, mais si à cette profondeur nous voyons que la terre est très humide, nous pouvons nous faire une idée que si nous allions plus loin, nous continuerions à trouver de la terre humide, car il est difficile pour les rayons du soleil d'atteindre plus loin vers le bas.

Ceratonia siliqua

La Ceratonia siliqua vit bien avec peu d'eau.

Dans tous les cas, si vous avez des doutes, ne les laissez pas dans l'encrier.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

24 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1.   GALANTE NACHO dit

    Bonjour monica

    Commentaire super intéressant.

    Je trouve cela très utile, nous avons toujours des doutes et nous arrosons presque tout le monde de la même manière (la vérité est que presque tous nos arbres proviennent d'un climat tempéré et à feuilles caduques). Il est bon d'avoir plusieurs façons de déterminer l'humidité du sol. Les photos sont incroyables. Le Brachychiton rupestris est incroyable !

    Merci beaucoup comme toujours!

    GALANTE NACHO

    1.    tous les arbres dit

      Oui, c'est un peu difficile de contrôler l'irrigation, surtout quand on a les plantes en pleine terre. Mais avec le temps et l'expérience ça s'améliore.

      En ce qui concerne B. rupestris, c'est un arbre merveilleux. J'aime l'appeler le baobab australien, en raison de son tronc en forme de bouteille et de sa résistance à la sécheresse. J'en ai un dans le sol depuis quelques années maintenant et je pense que je ne l'ai arrosé qu'environ cinq ou six fois. Et là, ça continue, ça grandit.

      Bien sûr, il pousse plus lorsqu'il est arrosé plus souvent, mais si vous vivez dans une région où il pleut peu et que vous recherchez un jardin peu ou pas entretenu, c'est sans aucun doute une espèce à prendre en compte.

      Salutations!

  2.   Rose dit

    Je vis à Tenerife, dans un climat chaud, non loin de la côte. Le jardin communautaire, avec déjà de grands arbres, plantés il y a de nombreuses années, compte plusieurs ficus, palmiers, faux poivriers, mis à part d'autres espèces plus petites, comme les arbustes de type acaliphas. Nous avons planté beaucoup d'agaves et de plantes succulentes, tout cela pour économiser l'eau jusqu'à ce que nous puissions mettre en place un système d'irrigation automatique. Le jardin a l'air luxuriant et vert, mais chaque voisin a des opinions différentes sur son arrosage. Avec un climat plutôt sec, le jardinier arrose une semaine oui, l'autre non. Aujourd'hui, un voisin s'est plaint parce qu'il a vu le garçon arroser un grand arbre en disant qu'ils n'avaient pas besoin d'arrosage... Quelqu'un peut-il m'éclaircir ? Merci

    1.    tous les arbres dit

      Bonjour Rosa.

      Tous les arbres et plantes ont besoin d'eau, mais par exemple s'il pleut beaucoup aujourd'hui, en tombant au minimum 20 litres, alors vous n'avez pas besoin d'arroser avant que quelques jours se soient écoulés en été, voire des semaines en hiver.

      La fréquence d'arrosage dépendra également de la plante et de la durée de sa présence dans le sol. En général, il faut attendre au moins un an avant de commencer à espacer les arrosages, et cela ne se fera que si telle plante est capable de bien vivre seule à cet endroit.

      Par exemple, un Jacaranda vit bien dans les climats chauds et tempérés, mais comme il ne pleut pas régulièrement tous les quelques jours, il ne survivra pas tout seul.

      Donc, ce que je veux vous dire, c'est que cela dépend de l'arbre que j'ai arrosé et du temps qu'il a passé dans le jardin.

      Pourtant, si cela fait plus d'une semaine ou deux sans pluie et que les températures sont de 20 à 30 degrés Celsius, cette eau ne fera pas de mal.

      Si vous avez d'autres questions, posez-les 🙂

      Salutations!

      1.    Rose dit

        Merci beaucoup! C'est clair pour moi. Salutations de Ténériffe !

        1.    tous les arbres dit

          Super, merci à vous. Les salutations!

  3.   Raúl Edmundo Bustamante dit

    BONJOUR, BON APRÈS-MIDI, JE VOUDRAIS VOUS DEMANDER VOTRE AVIS SUR L'IRRIGATION DES ARBRES EN PROFONDEUR. C'EST UN SYSTÈME QUI ENVOYE L'EAU PAR UN TUYAU D'UN MÈTRE DE PROFONDEUR PRÈS DU COFFRE, EN CRÉANT UNE BULBE D'HUMIDITÉ.
    LA FRÉQUENCE DÉPENDRA DU CLIMAT ET DES ESPÈCES, MAIS L'OBJECTIF FINAL EST D'ÉVITER LE DÉVELOPPEMENT DE RACINES EN SURFACE. PENSEZ-VOUS QUE LA MÉTHODE EST RÉUSSIE ?
    MERCI

    1.    tous les arbres dit

      Bonjour Raul.

      Cela ne semble pas être un mauvais système, mais il y a beaucoup de choses qui doivent être prises en compte. Par exemple, la grande majorité des arbres n'aiment pas avoir de l'eau stagnante dans leurs racines, car cela pourrait les faire suffoquer... à moins que le sol ne soit capable d'absorber et de filtrer rapidement cette eau.

      D'autre part, tous les climats ou terrains ne sont pas les mêmes, et il est difficile de savoir avec certitude à quelle fréquence arroser, et en quelle quantité. S'il s'agit d'une irrigation profonde, comment savoir quand le sol a déjà absorbé toute l'eau ?

      Je ne sais pas. Cela soulève quelques questions pour moi. Cela pourrait être très intéressant, notamment pour ceux qui ne veulent pas abattre des arbres dont les racines pourraient causer des problèmes futurs s'ils n'interviennent pas en amont. Mais vous devez très bien connaître les caractéristiques et les conditions dans lesquelles cet arbre vit, et quels sont ses besoins.

      Salutations!

  4.   M Luisa dit

    Bonjour, je voulais vous poser des questions sur deux arbres que j'ai, un citronnier en pot d'environ deux mètres de haut et un mandarinier dans un arbre d'environ trois mètres, celui-ci plus âgé. Je suis de Séville et ces jours-ci avec plus de quarante ans de chaleur. J'arrose habituellement mes plantes dans le patio tous les deux jours, mais avec le doute de l'eau que je devrais mettre aux arbres. salutations

    1.    tous les arbres dit

      Bonjour M. Luisa.

      Je connais la chaleur à Séville (j'y ai de la famille), et je sais que la terre s'assèche rapidement en été. La seule chose, à chaque fois que vous arrosez le citronnier, versez de l'eau jusqu'à ce qu'elle ressorte par les trous du pot, ainsi la terre sera bien imbibée.

      Dans le cas de la mandarine, ajoutez-y suffisamment, au moins 10 litres, environ 3 fois par semaine. Vers le mois d'octobre, lorsque les températures commencent à baisser un peu, espacez un peu les arrosages, pour les deux arbres fruitiers.

      Salutations!

  5.   marcelino dit

    Ma question est
    Quand arrêter d'arroser un arbre fruitier ?
    ou demandé d'une autre manière
    Si le fruit d'un arbre fruitier a déjà été récolté, doit-on le laisser reposer un certain temps ? Je parle essentiellement de mangues, d'avocats, de bananes, de mœurs, de nèfles, de guayaberos (aux Canaries)
    Merci beaucoup pour vos réponses précises et précieuses.
    Marcelino

    1.    tous les arbres dit

      Bonjour Marcellin.

      Tout dépendra s'il pleut régulièrement ou non dans votre région. Les arbres ont besoin d'eau pour pouvoir vivre, mais s'il pleut fréquemment maintenant en automne, par exemple, il ne sera pas nécessaire de les arroser. Au contraire, si c'est un automne sec, alors oui, il faudra continuer à arroser, beaucoup moins souvent qu'en été, oui.

      À votre santé! 🙂

  6.   Mariel dit

    Salut! J'ai beaucoup aimé l'écriture et les conseils. Mais j'ai des doutes sur quelque chose, j'ai des bambous dans mon jardin, est-ce que la règle des 10 litres marche aussi avec eux s'ils mesurent 2-3 mètres ? J'habite dans une ville très sèche du nord du Mexique, en ce moment au printemps on a atteint 35°C ou plus et je n'ai pas vraiment trouvé la quantité d'eau que je dois y mettre. J'espère que vous pourrez m'aider, merci beaucoup !!

    1.    Monica Sanchez dit

      Salut Mariel.

      Merci pour votre commentaire, mais… nous vous recommandons de consulter notre blog Jardineriaon.com, qui traite du jardinage en général 🙂
      Le bambou n'est pas un arbre hehe

      Salutations!

  7.   Rafael dit

    Bonjour, bonsoir, une question, il y a deux semaines que j'ai planté un mâle Maure d'environ trois ou quatre mètres et un citron d'un mètre et demi, j'aimerais savoir de quelle quantité d'eau ils ont besoin et à quelle fréquence l'irrigation doit être, j'habite dans une zone très chaude dans laquelle on oscille déjà autour de 37 ou 39 degrés centigrades, ils m'ont recommandé de les arroser quotidiennement pendant environ deux semaines, mais je remarque que certaines feuilles jaunissent des bords en partant d'en bas , c'est normal, ce sera parce qu'ils manquent d'eau ou qu'il en reste ? De combien de litres ont-ils besoin et à quelle fréquence se cassent-ils, j'apprécierais vraiment vos recommandations, je ne veux pas que mes arbres me donnent, je ne sais pas s'il y a aussi un complément que je peux leur donner pour les aider bien pêcher maintenant que j'ai deux semaines de nouvelles plantations ? Merci

    1.    Monica Sanchez dit

      Bonjour Rafael.

      Oui, un arrosage quotidien c'est beaucoup même avec ces températures. Trois fois par semaine, peut-être quatre, mais pas tous les jours.
      Vous devez verser environ 10 litres chacun. Maintenant qu'ils sont relativement jeunes et nouvellement plantés, ils n'ont pas besoin de grand-chose d'autre.

      Salutations.

  8.   Gloria dit

    Je viens de planter un jeune chêne rouge de 3 mètres et ils m'ont dit de bien l'arroser tous les jours, j'habite à Chihuahua avec un climat très sec, Mon fils en a aussi planté un à Monterrey un peu plus haut et ils lui ont dit de l'arroser une fois par semaine semaine pendant un certain temps. Qui est correct? il fait chaud dans les deux villes mais Monterrey est plus humide

    1.    Monica Sanchez dit

      Bonjour Gloria.

      Si le climat est plus humide à Monterrey, il ne sera pas nécessaire d'arroser aussi souvent.
      Mais dans votre région, je ne recommanderais pas d'arroser tous les jours. Commencez par trois ou quatre fois par semaine et voyez comment ça se passe. Je pense que ça devrait suffire, mais sans le voir "en vrai" c'est difficile de savoir avec certitude 🙂 Si vous voyez que la terre s'assèche très vite, du jour au lendemain, augmentez un peu la fréquence des arrosages.

      Salutations.

  9.   Raul dit

    Bonjour Monica, article très complet sur l'irrigation. J'ai une question qui, même si elle peut sembler très simple, m'assaille à chaque fois que j'arrose :

    A quelle distance du tronc dois-je verser l'eau ?

    Il s'agit de l'irrigation des pins jeunes et adultes, afin qu'ils puissent supporter les mois les plus chauds (région d'Alicante, Espagne), même si je suppose que cela peut être extrapolé à d'autres espèces d'arbres. Instinctivement, il avait l'habitude d'irriguer en aspergeant l'eau avec un tuyau juste au pied du tronc (où, selon l'article, la racine pivotante est née), mais bien sûr, le réseau de racines secondaires (par lequel l'arbre absorbe l'eau du sol) parfois elle s'étend sur plusieurs mètres autour du tronc. C'est pourquoi j'arrose depuis un certain temps de jeunes pins (jusqu'à 1 mètre de haut) juste au pied du tronc, mais des arbres adultes un peu plus éloignés (par exemple, un pin d'environ 6 mètres, je verse l'eau environ deux mètres du tronc, en pensant que c'est là que devraient se trouver les racines secondaires les plus fines, en plus de changer le point d'irrigation pour que les racines poussent de manière plus ou moins homogène autour du tronc).

    La technique est-elle correcte ou dois-je la changer ?

    Merci

    1.    Monica Sanchez dit

      Bonjour Raul.

      Merci pour ton commentaire.

      Ce que vous faites est correct, mais je vous dirai également que vous pouvez faire une fosse autour du tronc et à une distance d'environ 20 à 40 centimètres - selon sa taille - de celui-ci. Ensuite, lors de l'arrosage, il vous suffit de remplir cette fosse. Et l'eau atteindrait toutes les racines.

      Je le fais comme ça avec ceux que j'ai par terre, et ils vont bien. C'est aussi un moyen de tirer le meilleur parti de l'eau, en évitant qu'elle ne se perde.

      Salutations 🙂

      1.    Raul dit

        Merci Gloria, pour la réponse et la suggestion de la fosse aux arbres 🙂

        1.    Monica Sanchez dit

          De rien, mais je m'appelle Monica hehe

          Salutations!

          1.    Raul dit

            Hahaha… c'est vrai, Monica, désolé. Bien, mais ça donne « Gloire » de lire vos articles 😉


          2.    Monica Sanchez dit

            Merci Haha