Prunus

Les fleurs d'amandier sont blanches ou roses

Image de Flickr/El Coleccionista de Instantes Photographie et vidéo

El Prunus, beaucoup plus connu sous le nom d'amandier, est l'un des arbres fruitiers à feuilles caduques les plus intéressants pour les climats tempérés chauds. Il supporte le calcaire, mais c'est aussi l'un de ceux qui ont le moins besoin d'heures froides pour produire ses fruits. En fait, c'est l'une de celles qui portent le mieux leurs fruits dans les régions au climat aussi doux que celui de la Méditerranée, où le thermomètre marque rarement des températures proches de sept degrés sous zéro.

D'autre part, nous devons également parler de sa valeur ornementale. Au printemps il se pare de belles fleurs, et peu de temps après ses feuilles poussent qui finiront par donner une ombre très agréable.. Plus tard, ces pétales tomberont, exposant les amandes en train de mûrir... et que dans quelques mois vous pourrez manger.

Quelle est l'origine et les caractéristiques du Prunus?

L'amandier est un arbre fruitier à feuilles caduques

Image provenant de Wikimedia/Daniel Capilla

L'amandier est un petit arbre ou arbuste à feuilles caduques originaire d'Asie centrale et du sud-ouest, ainsi que d'Afrique du Nord. Aujourd'hui, il est naturalisé dans une grande partie de la péninsule ibérique, ainsi que dans les îles Baléares. Son taux de croissance est lent-moyen; en d'autres termes, si les conditions sont réunies, il pousse d'environ 10 à 20 centimètres par an. La hauteur, une fois atteint l'âge adulte, est d'environ 8 mètres, bien qu'en culture il soit difficile de la laisser dépasser 3-4 mètres pour faciliter la récolte de ses fruits.

Sa cime est plutôt arrondie, peu ouverte mais très dense, formée de feuilles simples, alternes, lancéolées à marge dentelée. Celles-ci mesurent 4 à 12 centimètres de long sur 1,2 à 4 centimètres de large. Fleurit au printemps, avant le bourgeonnement des feuilles. Les fleurs sont blanches ou roses et mesurent 1,5 cm de diamètre.

Après pollinisation, le fruit commence à mûrir, qui finira par devenir une drupe de 3 à 5 centimètres de diamètre à l'intérieur de laquelle on trouvera la graine, qui n'est autre que l'amandier. Le processus de maturation prend environ 5 à 6 mois..

À quoi sert-il?

Les amandes sont comestibles

El Prunus il a plusieurs usages. Par exemple, le plus connu est le comestible. Les amandes peuvent être consommées même lorsqu'elles sont encore vertes, bien qu'elles aient une saveur plus agréable lorsqu'elles sont mûres. En effet, ces derniers sont consommés soit frais, soit comme ingrédients dans les desserts comme le nougat, les gâteaux, les glaces,... et même comme lait végétal (le lait dit d'amande, qui est fortement recommandé si vous avez une intolérance au lactose) .

Une autre utilisation est la médicinal. L'huile d'amande a été utilisée pour la dermatite, la peau sèche, les brûlures mineures et même la constipation. Même s'il est important de consulter un médecin avant d'entreprendre tout traitement, car tous les organismes ne réagissent pas de la même façon aux mêmes produits... et il faut prendre soin de sa santé.

Enfin, une autre utilisation répandue est la ornemental. C'est un très bel arbre qui offre une bonne ombre, résiste aux températures élevées et a fière allure dans les petits jardins. Il est aussi parfois travaillé en bonsaï.

Quels sont les soins de l'amandier ?

L'amandier fleurit au printemps

L'amandier est un arbre qui doit être cultivé en plein air. Ses racines ne sont pas envahissantes, mais pour que des problèmes ne se posent pas, il est recommandé de la planter à une distance d'au moins cinq mètres des murs, tuyaux, etc. De cette façon, vous pourrez le contempler dans toute sa splendeur dès le premier instant. Ça oui, la terre doit être fertile et avoir un bon drainage, préférant les sols calcaires.

Il a besoin d'un arrosage modéré, surtout en été. En principe, il est conseillé d'arroser 2 à 3 fois par semaine en cette saison, et un peu moins le reste de l'année. Profitez-en pour le fertiliser avec un peu d'engrais organique, comme du fumier ou du guano, pendant tous les mois chauds.

Il peut être conservé dans un pot avec du paillis mélangé à 30% de perlite, mais la greffe est délicate. Il faut essayer de ne pas manipuler ses racines, il faut donc changer de contenant quand on est vraiment sûr qu'il s'est bien enraciné ; c'est-à-dire lorsque les racines sortent des trous de drainage. La greffe est réalisée au printemps, avant le bourgeonnement des feuilles.

Il résiste aux gelées jusqu'à -7 ° Cainsi que de courtes périodes de sécheresse.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*