Arbre Katsura (Cercidiphyllum japonicum)

Le Cercidiphyllum est un arbre à feuilles caduques

Image - Wikimedia / Jean-Pol GRANDMONT

El Cercidiphyllum japonicum C'est un arbre d'une grande beauté. Il a un port élégant et une couronne soignée pleine de feuilles qui rappellent celles d'autres arbres également largement utilisés comme plantes ornementales : le Cercis, C. siliquastrum étant celui que nous cultivons le plus en Espagne. Mais ne nous laissons pas distraire.

Notre protagoniste est une plante parfaite à inclure, par exemple, dans la conception d'un jardin japonais, car, comme de nombreuses autres espèces originaires du pays japonais, a besoin de sols acides pour pouvoir maintenir des feuilles vertes, et non avec des carences en fer.

D'où vient-il ? Cercidiphyllum japonicum?

L'arbre de Katsura n'est pas très grand

C'est un arbre originaire à la fois du Japon, comme son nom l'indique, et de Chine. Dans ses lieux d'origine, il peut devenir une très grande plante, dépassant même 30 mètres de hauteur, mais lorsqu'il est cultivé, il est rare qu'il dépasse 10 mètres. Mais en tout cas, le fait qu'il soit plus petit n'enlève rien à sa beauté ; Bien au contraire : on pourrait presque dire que cela en fait un arbre plus beau, et aussi, pourquoi ne pas le dire ?, plus facile à contrôler.

Les feuilles sont arrondies et vertes, mais contrairement à celles du Cercis, celles de l'arbre Katsura, comme on l'appelle aussi, sont opposées. En outre, ils ont une coloration automnale frappante, car le vert cède la place au jaune et/ou au rouge, selon la variété ou le cultivar dont vous disposez.

Fleurit au début du printemps, avant que les branches ne se remplissent de feuilles. Les fleurs peuvent être mâles ou femelles et se trouvent sur différents arbres. De plus, il est important de dire qu'aucun d'entre eux n'a de pétales. Quant aux graines, elles sont ailées.

A quoi sert l'arbre katsura ?

El Cercidiphyllum japonicum est un arbre qui n'a qu'un seul usage : comme plante ornementale. Il est cultivé dans les jardins, tant privés que publics, dans les régions où les conditions lui sont favorables ; c'est-à-dire dans les régions où ils bénéficient d'un climat tempéré, avec des étés doux et des hivers froids, et où les précipitations tombent tout au long de l'année.

Pour cette raison, ce n'est pas une plante adaptée à la culture dans des climats qui, bien qu'ils soient tempérés, ont des étés très chauds, comme en Méditerranée, car la plante en souffrirait.

Quels sont les soins du Cercidiphyllum japonicum?

C'est un arbre qui, lorsque les températures et le sol sont bons, n'est pas difficile à entretenir. Mais quand ce n'est pas le cas, cela peut devenir très exigeant. Pour cette raison, il est important que nous parlions de ses besoins en tant qu'espèce, car nous lui donnerons ainsi la possibilité de le maintenir en vie :

LOCALISATION

Tant que le climat est tempéré, avec des températures douces et des hivers glaciaux, on peut l'avoir en plein soleil. Mais si en été elle dépasse 30°C pendant plusieurs jours, il est préférable de la placer dans un endroit protégé du soleil, car cela l'empêchera de brûler ou de souffrir.

Terre

Cercidiphyllum japonicum devient rouge en automne

Image - Wikimedia / peganum

Il pousse plus sainement et une meilleure couleur d'automne est obtenue s'il est planté dans des sols acides.; c'est-à-dire dans les sols dont le pH (ou le degré d'acidité) est compris entre 4 et 6. Dans les sols alcalins, il est courant de souffrir de chlorose ferrique en raison du manque de fer, et bien qu'il puisse être empêché pendant de nombreuses années de se manifester, faire un très grand trou (au moins 1 x 1 mètre), couvrir les côtés sauf la base avec du plastique et remplir le trou avec un substrat végétal acide, éventuellement les racines atteindraient le fond de ce trou, touchant le sol alcalin.

Par conséquent, d'après l'expérience de l'entretien d'autres arbres qui veulent des sols acides, Si celle que vous avez au jardin ne l'est pas, il est préférable de la mettre en pot avec un substrat à pH bas, comme . Comme il tolère la taille, le moment venu, vous pouvez le planter dans un grand pot, un de ceux d'un diamètre et d'une hauteur d'environ 80 cm, et le former comme un petit arbre.

irrigation

L'arbre Katsura ne supporte pas la sécheresse, même pas un peu. La terre peut rester complètement sèche pendant un, deux jours, mais pas plus. Mais attention : cela ne veut pas dire qu'il faut l'arroser quotidiennement. Pendant l'été, il peut être nécessaire d'arroser tous les deux jours, surtout si les températures sont très élevées et la chaleur extrême, mais le reste de l'année, il faut attendre que le sol se dessèche un peu pour réduire ou prévenir la pourriture des racines.

De plus, il faut savoir que la meilleure eau pour irriguer est l'eau de pluie, bien que s'il n'est pas possible de l'obtenir, on peut l'irriguer avec de l'eau propre à la consommation.

Abonné

Surtout s'il est conservé dans un pot, pour s'assurer que le Cercidiphyllum japonicum gardez votre couleur naturelle et saine, nous vous recommandons de le payer à partir du moment où ses fleurs poussent (ou les feuilles, si elle est encore jeune et n'a pas encore fleuri), en été et jusqu'à ce que l'on voie que les feuilles commencent à changer de couleur en automne. Par exemple, vous pouvez utiliser un compost acide ou un engrais, comme celui-ci de c'est par ici !.

Multiplication

Les fleurs de l'arbre katsura n'ont pas de pétales.

Image – Wikimédia/Gerd Eichmann

El Cercidiphyllum japonicum se multiplie par graines au printemps. Il suffit de remplir un pot de substrat pour plantes acides, d'arroser et d'enterrer un peu les graines en veillant à les séparer les unes des autres.

S'ils sont viables, ils germeront après environ huit semaines.

Rusticité

C'est un arbre très rustique, capable de résister au gel jusqu'à -20ºC. Cependant, la chaleur extrême (+30°C pendant plusieurs jours d'affilée) le fragilise.

Avez-vous déjà vu un Cercidiphyllum japonicum?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*